Alain Couderc

Alain COUDERC

66 ans – Presbyte, opéré en 2010

« Cette opération a changé ma vie, révolutionné mon quotidien ! »

Pourquoi avoir opté pour un traitement de votre presbytie au laser ?

Alain COUDERC : Dès la quarantaine, ma vue a commencé à baisser et il est devenu difficile pour moi de lire correctement sans allonger le bras. Vers 50 ans, le port de lunettes est devenu indispensable, notamment le matin pour lire mon journal mais encore plus dans mon travail. Je suis garagiste et pour regarder sous le tableau de bord, dans le moteur où il fait sombre ou dans des endroits peu accessibles, une vision précise était indispensable. J’avais donc acheté en pharmacie des paires de « loupes » mais à chacune de mes incursions dans un moteur ou sous une voiture, elles tombaient. Je passais mes journées à les remettre sur le nez, un vrai calvaire !
J’ai continué ainsi jusqu’à ce qu’un ami me parle de l’intervention. J’ignorais totalement que la presbytie pouvait être corrigée quand il m’a parlé de ce traitement miraculeux qui avait révolutionné son quotidien. Conforté par la simplicité de la procédure et les résultats sur sa vue, j’ai téléphoné au centre. Les explications ont été très claires et j’ai pris rendez-vous.

Comment s’est passée l’intervention ?

Alain COUDERC : En arrivant au centre, j’étais totalement décontracté. J’ai commencé par faire les examens pré-opératoires puis la consultation. Le chirurgien m’a indiqué que je pouvais être opéré et qu’il pouvait intervenir tout de suite si je le souhaitais. J’ai été surpris et comme j’avais vraiment envie d’en finir avec les lunettes, j’ai dit oui. L’intervention est un vrai jeu d’enfant et excepté l’étape de l’écarteur qui m’a impressionné, le laser est totalement indolore. La procédure est hyper rapide, à peine 15 ou 20 secondes par œil et il n’y a pas d’anesthésie générale. L’équipe est attentive tout au long de l’intervention, je me suis vraiment senti encadré, c’est tout confort.

Alors, les résultats ?

Alain COUDERC : En sortant du laser, après m’être reposé 5 minutes les yeux fermés, le chirurgien m’a tendu une ordonnance. J’ai immédiatement réussi à lire les petites mentions inscrites en bas de la page. J’y voyais comme à 20 ans, j’en ai presque sauté au plafond tellement c’était fabuleux. J’ai recommencé à lire mon journal dès mon retour à la maison, un pur bonheur. A part quelques halos la nuit et une légère impression de tremblement entre mes deux yeux, qui n’a pas duré plus de quelques mois, je n’ai pas été gêné. J’ai repris le travail dès le surlendemain et depuis je lis tout sans lunettes et je vois parfaitement, avec précision.

Et votre vie depuis l’opération ?

Alain COUDERC : Dans mon travail, c’est un vrai renouveau. Quel bonheur de pouvoir à nouveau effectuer des tâches minutieuses, dans des endroits sombres, sans avoir à me préoccuper de ma vue. Cette intervention a changé ma vie, révolutionné mon quotidien. Même mes amis sont surpris quand ils me voient, à mon âge, lire et écrire sans lunettes. Je ne manque jamais de leur vanter les mérites de cette intervention qui pourrait aussi changer leur quotidien.