Bernard Chevalier

Bernard CHEVALIER

40 ans – Myope, opéré en 2007

« Maison, boulot, sport… C’est que du bonheur ! »

Pourquoi avoir opté pour un traitement au laser ?

Bernard CHEVALIER : Ma myopie a été détectée vers l’âge de 11 ans par les médecins scolaires alors que j’étais au collège. J’ai alors commencé à porter des lunettes mais il a été difficile pour moi de m’habituer, tant sur le côté esthétique que d’un point de vue pratique. Comme j’aime faire du sport (du foot, de la voile…), les lunettes étaient une vraie galère et je me souviens avoir cassé une quantité astronomique de paires durant ma jeunesse.
J’avais essayé les lentilles mais je ne les tolérais pas du tout alors vers 25 ans, prêtant plus d’attention à mon apparence, j’ai commencé à acheter des lunettes, plus esthétiques, avec des verres plus fins mais aussi beaucoup plus chères que des lunettes basiques… Je changeais de paire tous les 2 ans, une vraie rente. J’avais entendu parler de l’opération et je savais qu’il fallait le faire mais il faut avouer, je craignais que l’on touche à mes yeux. C’est un ami qui m’a décidé, me disant clairement que les lunettes étaient démodée et que l’intervention était sans risque. Porté par l’enthousiasme de cet ami, j’ai sauté le pas !

Comment s’est passée l’intervention ?

Bernard CHEVALIER : J’ai tout fait dans la même journée, en commençant bien évidemment par les examens sur des machines très sophistiquées. Après la consultation avec le chirurgien, qui m’a expliqué en détail les étapes de l’intervention, on m’a mis des gouttes insensibilisantes puis on m’a emmené dans la salle pour le laser.
Au cours de l’opération, alors que j’étais allongé sous l’appareil, le seul truc impressionnant a été le contact avec la machine qui découpe le capot. Puis 30 secondes de laser et tout était fini, c’est hyper rapide, sans gêne et tout est très bien encadré !

Alors, les résultats ?

Bernard CHEVALIER : J’ai réalisé que ma vue s’était améliorée dès ma sortie de la salle, j’étais impressionné de mesurer si tôt les bénéfices. Lorsque je suis rentré chez moi, j’avais une sensation de grain de sable dans les yeux et une très forte sensibilité à la lumière. Ça n’a pas duré plus de quelques heures, jusqu’à ce que je m’endorme en fait. Le lendemain matin, au réveil, quand j’ai ouvert les yeux, j’avais l’impression d’avoir des jumelles ! Quelle surprise de voir les chiffres de ma montre distinctement.
Pendant quelques jours, j’ai eu l’impression d’avoir un léger voile devant les yeux et la nuit des halos autour des lumières, mais rien de bien gênant. En quelques semaines, je profitais pleinement de ma nouvelle vue, pleine de netteté et de détails !

Et votre vie depuis l’opération ?

Bernard CHEVALIER : Je repense à toutes ces années à m’embêter alors que 2 minutes d’opération suffisent à tout changer, j’aurais dû le faire plus tôt ! Maintenant je vois avec précision, je distingue tous les détails, même très loin. A la maison, au sport, au boulot derrière mes écrans, c’est rien que du bonheur. Il m’arrive même de me demander si j’ai déjà un jour vu comme je vois aujourd’hui !