Brigitte Deydier

Brigitte DEYDIER

52 ans – Presbyte, opérée en Décembre 2013

« C’est une autre vie, quel renouveau »

Pourquoi avoir opté pour un traitement au laser ?

Brigitte DEYDIER : J’avais à peine plus de quarante ans quand ma vue a commencé à baisser. Comme je travaille beaucoup sur écran, ma vision de près s’est progressivement dégradée au point que les lunettes étaient devenues indispensables. Ce qui me valait d’ailleurs quelques moqueries de la part de mon mari! La plupart du temps, je gardais mes lunettes posées sur la tête, notamment au travail car je suis hôtesse de caisse et sans elles, je ne pouvais lire les codes barres ou les prix sur les étiquettes. Sauf que mes cheveux s’y accrochaient tout le temps et j’étais souvent décoiffée, je n’en pouvais plus.
C’est par hasard, en croisant une copine à la pharmacie, que j’ai découvert le traitement. Elle avait fait l’intervention quinze jours plus tôt et était tellement ravie des résultats, que j’ai été conquise. Elle m’a donné les coordonnées du centre et à peine arrivée à la maison, j’ai appelé pour prendre rendez-vous, bénéficiant en plus d’une offre spéciale. Je suis ensuite allée voir le site internet pour avoir plus d’informations sur la procédure.

Comment s’est passée l’intervention ?

Brigitte DEYDIER : C’est mon amie qui m’a accompagnée au centre. J’étais très confiante et pas du tout stressée, je suis plutôt quelqu’un qui n’a peur de rien. J’ai d’abord fait les premiers examens, qui n’ont révélé aucune contre indication, puis je me suis entretenue avec le spécialiste.
J’ai été traité tout de suite après. La procédure est très rapide, pas plus de 58 secondes pour le premier œil (le chirurgien comptais!) et à part une légère odeur de brûlé pendant le laser, je n’ai rien senti. On m’avait dit que je serais gênée par une sensation de grain de sable dans les yeux après l’intervention sauf qu’on rigolait tellement dans la salle d’attente que je n’ai eu le temps de me rendre compte de rien.
Même pas deux heures après mon arrivée, je rentrais chez moi !

Alors, les résultats ?

Brigitte DEYDIER : A ma grande surprise, après m’être reposée un quart d’heure, j’arrivais déjà à lire les numéros ou les textos sur mon téléphone portable, je n’en revenais pas. Je me suis habituée tout de suite à ma nouvelle vue et la seule petite contrainte a été des halos autour des phares la nuit. Comparé aux bénéfices dans mon quotidien, rien de bien méchant d’autant que ça n’a duré que quelques jours.

Et votre vie depuis l’opération ?

Brigitte DEYDIER : C’est une autre vie, quel renouveau ! Quand je regarde les informations à la télé, je peux maintenant lire les sous-titres ou regarder mes émissions favorites sans lunettes, comme avant. Au travail, c’est extraordinaire, je ne suis plus handicapée par ma vue et je lis les étiquettes et tape le gencod à la caisse sans problèmes et sans lunettes. Je n’arrête pas d’en parler autour de moi et j’ai même un collègue de travail qui pense aussi à être traité. Je considère maintenant cette chirurgie de confort comme un investissement très rentable, quelque part plus utile qu’une chirurgie esthétique !