Jean-Jacques BONNIN

Jean-Jacques BONNIN

46 ans – Hypermétrope et Presbyte

« J’ai redécouvert la vie en retrouvant ma vue ! »

Pourquoi avoir opté pour un traitement au laser ?

Jean-Jacques BONNIN : Je suis un grand sportif et habitant Bastia, je fais de nombreuses activités pour lesquelles les lunettes étaient devenues une corvée. Les enlever pour plonger, la buée en montagne ou les lentilles en moto, je passais plus de temps à me préoccuper de ma vue qu’à profiter pleinement. Comme j’avais entendu parler de l’opération laser, je me suis renseigné sur Internet. En découvrant les avancées technologiques en matière de chirurgie réfractive, plus de doute : j’étais confiant et prêt à me faire opérer. Il ne restait plus qu’à trouver un centre compétent à qui confier ma vue.
Lorsque j’ai contacté SupraLaser, je ne savais pas encore si j’étais opérable mais je me suis tout de suite senti pris en charge, écouté. Convaincu par ces attentions, j’ai décidé de prendre rendez-vous.

Comment s’est passée l’intervention ?

Jean-Jacques BONNIN : Le bilan réalisé sur les appareils sophistiqués a révélé une anomalie de mon cristallin. L’équipe, très compétente et rassurante, m’a expliqué que ce problème devait être corrigé avant toute opération laser. Comprenant qu’aucun risque ne pouvait être pris, j’ai suivi leurs conseils et après une première intervention, je suis retourné au centre pour mon opération.
Après de nouveaux tests, l’équipe m’a donné son feu vert et l’intervention a eu lieu en toute sérénité. Elle n’a duré que quelques minutes pendant lesquelles je n’ai pas eu le temps d’être impressionné. Je suis resté dans le brouillard pendant une quinzaine de minutes et à mon départ, j’appréciais déjà les améliorations de ma vision.

Les changements ont-ils été vraiment si probants ?

Jean-Jacques BONNIN : Contrairement à ce que j’avais lu, je n’ai eu aucune gêne et j’ai tout de suite profité de ma nouvelle vue. Elle s’est stabilisée au fil des mois, comme on règlerait la netteté sur des jumelles.
Le changement a été radical et je peux maintenant apprécier à fond toutes mes activités, notamment en moto où les sensations sont devenues magiques ! J’ai même arrêté de fumer pour continuer sur ma lancée et j’ai aujourd’hui envie de plus de changements, comme pourquoi pas essayer les sports de combats, impraticables lorsque je portais des lunettes !

Recommanderiez-vous cette opération à vos proches ?

Jean-Jacques BONNIN : Je suis un fervent porte-parole de l’opération laser. Avant, j’étais sceptique sur les résultats et je veux aujourd’hui convaincre à tout prix ceux qui sont méfiants comme j’ai pu l’être. Je leur explique tout ce que je sais et je les pousse dès que je peux à vivre le même changement que moi !