Nadine Finocchi

Nadine FINOCCHI

47 ans – Myope et presbyte, opérée en Juillet 2010

« S’il fallait que je me fasse opérer de nouveau, je le ferais sans aucune hésitation ! »

Pourquoi avoir opté pour un traitement au laser ?

Nadine FINOCCHI : Je suis commerçante de métier et porter des lunettes pour lire devenait un vrai calvaire. Je passais mon temps à les chercher partout : sur le nez, dans mes poches ou oubliées sur une table. Il fallait que je trouve une solution. C’est en discutant avec des amis opérés que j’ai entendu parler de SupraLaser. Les résultats avaient été pour eux miraculeux ce qui m’a décidé à prendre RDV pour un bilan. Après une série d’examens sur des machines très sophistiquées, on m’a indiqué que j’étais opérable puis tout est allé très vite et mon opération a été programmée peu de temps après.

Comment s’est passée l’intervention ?

Nadine FINOCCHI : Je n’avais aucune appréhension, je ne suis pas douillette de nature. Dès mon arrivée, l’équipe s’est montrée non seulement professionnelle mais aussi et surtout dévouée et très rassurante. J‘ai été opérée des deux yeux en même temps et tout s’est passé très vite, sans douleurs avec un simple collyre comme anesthésiant. Une quinzaine de minutes après ma sortie du laser, j’y voyais comme si j’avais 20 ans. La première chose que j’ai faite en arrivant chez moi : jeter toutes mes lunettes !

Les changements ont-ils été vraiment si probants ?

Nadine FINOCCHI : Après l’opération, c’était pour moi le début d’une nouvelle vie, j’avais retrouvé un réel confort au quotidien. Les changements ont été immédiats et hormis une très légère sensibilité à la lumière pendant une dizaine de jours, aucune gène. Pour apprécier les résultats de mon opération, je me suis précipitée dans la pharmacie d’un ami pour y lire les petites étiquettes qu’avant, je ne distinguais pas sans lunettes ! Aujourd’hui tout va bien, j’ai même oublié l’époque où je portais des lunettes. S’il fallait que je me fasse opérer de nouveau, je le ferais sans aucune hésitation !

Recommanderiez-vous cette opération à vos proches ?

Nadine FINOCCHI : Tous les gens de mon entourage ont été séduits par mes réactions et mon enthousiasme a convaincu. J’en ai pour preuve ma maman, mes cousines et une amie, elles aussi opérées chez SupraLaser à la suite de mon intervention. J’en parle aussi très régulièrement aux clients de mon restaurant, notamment lorsque je les vois sortir leurs lunettes pour lire le menu ou l’addition. Compte tenu des résultats sur ma vue, je ne peux m’empêcher de les inciter à franchir le cap et à prendre rendez-vous pour un bilan.