Nelly Rabaud

Nelly RABAUD

34 ans – Myope, opérée en Février 2014

« En 10 minutes, j’ai dit adieu à 20 ans de lunettes ! »

Pourquoi avoir opté pour un traitement au laser ?

Nelly RABAUD : Ma myopie s’est déclarée à l’adolescence. J’ai d’abord porté des lentilles mais après 2 ans, je ne les supportais plus. Au bout de 30 secondes, elles étaient pires qu’un grain de sable, alors, comme sans correction, je n’y voyais rien.
J’ai été contrainte de porter les lunettes, tout le temps. Au quotidien, c’était une corvée qui commençait dès le réveil. Quand il faisait chaud, les lunettes tombaient, quand il pleuvait, je ne voyais rien, et le reste du temps, je devais me battre entre traces de doigts et poussière sur les verres.
Ma vue baissait chaque année alors je changeais, soit de paire, soit de verres, un vrai budget. Quant aux solaires, j’étais limitée aux paires adaptables avec un correctif, une galère.
Après ma grossesse, ma vue s’est stabilisée et j’ai commencé à penser à l’intervention. Mais j’avoue, j’avais peur du loupé. Grâce à notre mutuelle d’entreprise qui prend en charge l’intégralité de l’intervention, des collègues de travail avaient été traités et ça avait super bien marché pour eux. Certains m’ont recommandé SupraLaser, ils étaient très satisfaits alors j’ai contacté le centre par mail et par téléphone et j’ai pris rendez-vous.

Comment s’est passée l’intervention ?

Nelly RABAUD : Au centre, j’ai été reçue par une équipe super ce qui m’a tout de suite mise en confiance. J’ai fait un bilan optique complet pour vérifier que je ne présentais aucune contre-indication. Puis j’ai rencontré le spécialiste qui m’a expliqué tous les détails de l’intervention avant de passer au laser.
Il faut avouer que le matériel est impressionnant et même si je ne suis pas douillette, j’étais stressée. En réalité, tout va très vite et on ne sent rien du tout. Le plus contraignant, c’est l’écarteur qui empêche l’œil de cligner pendant la procédure.
A la sortie du laser, on se repose quelques minutes avec les yeux fermés, tout est simple et rapide.

Alors, les résultats ?

Nelly RABAUD : Quand j’ai rouvert les yeux, même si c’était flou, je voyais déjà une nette amélioration !
En partant du centre, mes yeux étaient très sensibles à la lumière et malgré mes lunettes de montagne, j’étais éblouie, obligée de mettre mes mains devant les yeux. A la maison, après une bonne sieste dans le noir, ça allait déjà beaucoup mieux.
Au premier matin, quand j’ai ouvert les yeux, j’y voyais clair, quelle surprise !
J’ai gardé comme un voile blanc devant les yeux pendant environ une semaine. Ma vue s’est améliorée au fil des jours, d’abord de loin, puis de près. Les formes sont devenues de plus en plus nettes et aujourd’hui j’ai 12 sur 12 à chaque œil !

Et votre vie depuis l’opération ?

Nelly RABAUD : En 10 minutes, j’ai dit adieu à 20 ans de lunettes, c’est extraordinaire ! Aujourd’hui, je fais du sport, je conduis, je travaille sur ordinateur, je sors sans lunettes et sans contraintes. Quel plaisir d’aller à la piscine ou à la plage et mettre la tête sous l’eau sans problème. Fini la corvée des lunettes, maintenant quand j’entre chez un opticien, c’est pour me faire plaisir en achetant la paire de lunettes de soleil qui me plaît !