La presbytie : définition et correction

Défaut de l’œil

Contrairement aux autres troubles de la vision, la presbytie n’est pas due à une déformation de l’œil ou de la cornée, mais à un relâchement musculaire.
À partir de 45 ans, le cristallin perd progressivement de son élasticité et ne peut plus se bomber suffisamment. Les muscles entourant le cristallin ne peuvent plus actionner celui-ci car comme les cheveux et les ongles, ce cristallin croit de 20 microns par an ce qui fait qu’à partir de 43 ans environ, il est devenu trop gros pour être actionné par les muscles.
Les patients hypermétropes cessent d’accommoder sur leur vision de loin et de près. Cela à pour effet de nécessiter une correction à la fois de près et de loin, alors qu’auparavant tout était parfait ! Ce phénomène perturbant et désagréable, peut maintenant être corrigé par laser !
Lorsque l’œil lit, l’accommodation entre vision de près et vision de loin diminue.

Définition presbytie

Résultat : la vision de près est floue (30-70 cm). À partir de 60 ans, cette accommodation devient quasi inefficace, la correction devient encore plus indispensable.

La presbytie au quotidien

  • Vous êtes obligé(e) de porter des lunettes car vos bras ne sont plus assez longs pour lire votre journal.
  • Souvent, vous révélez une hypermétropie qui doit aussi être corrigée en vision de loin.
  • Astigmate, Hypermétrope, Myope, vos 2 paires de lunettes vous encombrent la vie, surtout quand l’une d’entre elles reste sur la table de chevet.
  • Vos verres progressifs vous dérangent et vous êtes souvent obligé(e) de regarder par-dessus vos verres pour voir de loin ou de baisser la tête pour voir le sol.
Opération presbytie au laser

Opération presbytie au laser

Les méthodes de correction de la Presbytie en Chirurgie Laser réfractive

À ce jour, plusieurs méthodes de correction de la presbytie sont pratiquées. Deux grands principes sont utilisés : la multifocalité et la monovision.
Chacune propose de permettre de retrouver une capacité visuelle suffisante en vision de loin, si besoin, et en vision de près.
À la fin de la série d’examens que vous suivrez, un entretien personnalisé avec l’équipe qui vous aura pris en charge vous permettra de choisir la meilleure solution parmi celles qui vous seront recommandées et surtout de bien faire correspondre vos attentes avec les possibilités de traitement.

Explication opération myopie

Le système SUPRACOR : la solution idéale pour traiter votre presbytie

Egalement appelée Presbylasik, c’est la technique la plus élaborée pour traiter efficacement votre presbytie et vous redonner une vision aussi bonne de près, que de loin mais aussi en vision intermédiaire (pour travailler sur ordinateur par exemple). Elle s’appuie sur la chirurgie réfractive selon la méthode du lasik, c’est-à-dire avec création d’un capot cornéen avec kératome ou laser Femtoseconde pour une intervention 100% laser).

Supracor opération de la presbytie

L’opération presbytie dure moins d’une dizaine de minutes et elle est absolument indolore. Les premiers résultats sont immédiats : dès la sortie du centre SupraLaser, vous pouvez lire vos SMS et les panneaux d’autoroute !
Fini les lunettes !

En savoir plus sur la solution SUPRACOR

La monovision ou « bascule » réfractive

Qui ne se souvient de son aïeul qui portait un monocle sur un œil ?
Cette belle invention qui date des années 1720 permettait de voir de loin, grâce à l’oeil sans monocle, et de près grâce à l’œil qui bénéficiait de la correction du monocle.

La monovision s’appuie sur le même principe… Lors du bilan oculaire, votre œil directeur est déterminé, c’est celui qui fixe précisément les objets éloignés et qui sera donc dévolu à la vision de loin. L’autre œil, qui permet lui d’avoir une bonne vision des reliefs et des profondeurs, sera dévolu à la vision de près et à la vision intermédiaire.
La sculpture du laser est effectuée de façon régulière et homogène sur la cornée, en donnant à chaque oeil son objectif de vision nette.

Les énormes avantages de cette méthode sont sa simplicité et son prix.

La monovision permet à 8 patients sur 10 de ne plus porter de lunettes du tout, quelles que soient les circonstances de vision. 2 patients sur 10 auront recours à une lunette qualifiée de « repos » pour la conduite de nuit uniquement, dans la plupart des cas.

Néanmoins, la monovision est un compromis qui demande au patient une exigence raisonnable et un peu de patience, puisqu’il faut considérer qu’une semaine suffit à assimiler le système ; trois mois sont demandés pour obtenir un bon confort en vision de loin, alors que la vision de près est obtenue en quelques heures, et six mois pour pouvoir voir naturellement sans aucune gêne. C’est pour cela que votre chirurgien ne vous prescrira jamais de lunettes avant cette période de six mois post-opératoire, durant laquelle votre confort évoluera continuellement.

Les implants intra-oculaires

Il peut arriver dans certains cas que le laser ne soit pas la meilleure indication pour le patient. Effectivement, si vous avez des cristallins trop opalescents (prémices de cataracte) ou si votre défaut visuel est hors-norme (très forte myopie, forte hypermétropie, associée ou pas à une presbytie), votre chirurgien peut être amené à vous proposer une autre solution.
Les implants intra-oculaires sont des petites lentilles inertes en matériau biocompatible qui peuvent être insérées en lieu et place du cristallin. Ils peuvent prendre la puissance optique demandée même si la valeur est extrême. De ce fait, les très forts myopes, hypermétropes et astigmates, peuvent également être traités avec, néanmoins, un cahier des charges pré-opératoire légèrement plus important, voire une consultation avec un anesthésiste.

Jacques Laffite

Jacques LAFFITE
72 ans. Pilote automobile comptant 6 victoires en Formule 1. Presbyte et Astigmate. « Aujourd’hui tout est parfait, et ma vision est incroyable ! »

Chantal-Berger-web

Chantal BERGER
62 ans, Presbyte et astigmate « Je suis contente de l’opération et j’ai envoyé d’autres personnes chez Supralaser! »

Katell Million

Katell MILLON
59 ans, Myope, astigmate et presbyte. « Près, loin, petit ou gros, je vois tout parfaitement, c’est génial ! »

Thierry Jouanny

Thierry JOUANNY
47 ans, Presbyte et hypermétrope. « Quoique je fasse, c’est le jour et la nuit, je revis ! »