L’astigmatisme : définition et correction

Défaut de l’œil

L’astigmatisme est une amétropie torique régulière et s’exprime en dioptries. L’œil astigmate est caractérisé par une mauvaise courbure de la cornée : sa forme est légèrement ovale au lieu d’être ronde et sa surface est irrégulière, dite « tuilée », ce qui cause le trouble visuel.
La courbure est donc plus prononcée dans une direction que dans l’autre et les rayons lumineux se focalisent alors en des points différents en arrière et en avant de la rétine, ce qui provoque une distorsion visuelle (déformation de l’image perçue).
Selon l’axe de l’astigmatisme, ce sont les lignes horizontales, verticales ou obliques qui sont vues floues, alors que les autres restent nettes.

Définition astigmatisme

Résultat : La vision est déformée, floue, dédoublée de près comme de loin, plus ou moins brouillée selon l’importance de la déformation.
Un sujet atteint d’astigmatisme ne perçoit pas nettement les contrastes entre les lignes horizontales ou verticales, quelle que soit la distance l’image est étirée. Globalement, à différents degrés, la vision d’un astigmate n’est jamais excellente sans être pour autant vraiment mauvaise de près comme de loin.

L’astigmatisme au quotidien

  • Vous confondez les chiffres et les lettres dont les formes sont proches : à la lecture vos « H » ont l’aspect de « M », les « O » ont l’air de « Q » ou de « G » et sur votre relevé de banque, le « 8 » se confond avec le « 0 ».
  • La correction par verres traditionnels crée des déformations en périphérie de votre champ de vision.
  • Hypermétrope ou myope, vous souffrez fréquemment de maux de tête ou de fatigue oculaire en lisant, travaillant sur ordinateur, ou devant la télé.
Opération astigmatisme au laser

De très nombreux individus sont atteints d’un astigmatisme léger, dit physiologique. Compatible avec une bonne vision, il ne nécessite pas de correction, la gêne visuelle dépendant de l’importance de la déformation. Les personnes atteintes d’un faible astigmatisme ont une bonne vue, mais il leur arrive souvent de plisser les yeux ou encore de constater que leur vision est floue à certaines occasions.

Les différentes formes d’astigmatisme

Mauvais élève, l’astigmate accumule les défauts de vision et l’astigmatisme est souvent associé à d’autres troubles visuels comme l’hypermétropie ou la myopie. L’astigmatisme est le plus souvent régulier avec une déformation de la cornée dans un seul axe. Il en résulte alors deux méridiens principaux et perpendiculaires l’un à l’autre. L’un ayant le rayon de courbure maximum, le plus cambré, l’autre ayant le rayon de courbure minimum, le plus plat. Pour définir l’œil astigmate, on se base sur deux méridiens précis et perpendiculaires que l’on mesure indépendamment.
L’astigmatisme pur existe rarement. Il s’agit en général d’amétropies (défauts visuels) associées qui seront définies par la mesure de ces méridiens.

On distingue donc différentes formes d’astigmatisme :

Astigmatisme myopique simple

Un méridien est myope.
Sa perpendiculaire est emmétrope (normale).
La lumière se focalise à la fois en avant et sur la rétine.

astigmate et myope

Astigmatisme myopique composé

Un méridien est myope.
Sa perpendiculaire est encore plus myope.
La lumière se focalise plusieurs fois en avant de la rétine.

astigmate et myope

Astigmatisme hupermétropique simple

Un méridien est hypermétrope.
Sa perpendiculaire est emmétrope (normale).
La lumière se focalise à la fois sur et en arrière de la rétine.

astigmate et hypermétrope

Astigmatisme hypermétropique composé

Un méridien est hypermétrope.
Sa perpendiculaire est encore plus hypermétrope.
La lumière se focalise en 2 endroits en arrière la rétine.

astigmate et hypermétrope composé

Opération astigmatisme au laser

L’action du laser

Le principe d’intervention est fonction de la nature même de l’astigmatisme (simple ou associé) mais repose sur un remodelage de certaines parties de la surface de la cornée, dans le but d’aplanir les zones les plus saillantes. Les ablations effectuées par le laser suivent un schéma elliptique. Votre chirurgien pourra vous conseiller sur les méthodes d’intervention les plus adaptées à votre cas. Avant de vous faire opérer, vous devrez passer un examen complet : le bilan oculaire, afin de s’assurer de l’état général de vos yeux et des éventuelles anomalies qui pourraient être contre-indiquées pour l’opération. Certaines pathologies représentent effectivement une contre-indication à la chirurgie réfractive, c’est le cas notamment du kératocône.

Le Teneo 317 reprend la technique du Lasik, en augmentant la précision de la correction tout en supprimant certains effets secondaires indésirables (réapparition de l’astigmatisme entre autres). La technique de chirurgie réfractive du Lasik consiste à utiliser un laser femtoseconde pour découper un mince capot à la surface de la cornée. Le laser Teneo 317 remodèle ensuite la cornée en réduisant son épaisseur. Pour terminer, le volet découpé est reposé. Avec la PKR, le Lasik est la technique la plus fréquemment pratiquée et fournit d’excellents résultats.

Il est à noter que le Teneo 317 fonctionne sur une fréquence élevée de 500 hertz tout en délivrant une « énergie froide », ce qui évite l’agression de la cornée et procure un traitement « doux » qui respecte les tissus. Cela a un effet direct sur la précision et la tenue du traitement dans le temps.

Explication opération astigmatisme

La chirurgie réfractive est une opération qui représente un coût. Découvrez les tarifs que nous proposons pour corriger l’astigmatisme grâce à une intervention au laser. Le prix de l’intervention varie en fonction de différents facteurs : votre âge, le type d’opération…

Fort astigmatisme

Les procédures de l’opération de l’astigmatisme intégrées dans le nouveau laser Teneo 317, permettent aujourd’hui de corriger la plupart des formes complexes d’astigmatisme grâce à la réalisation d’une photo ablation concave ou convexe.

Les techniques utilisées pour des cas complexes associant myopie et hypermétropie par exemple font en général appel à différents profils correcteurs, l’un traitant l’astigmatisme myopique, l’autre traitant l’astigmatisme hypermétropique.

Les résultats sur l’astigmatisme sont impressionnants. Aujourd’hui, il est possible de traiter des formes complexes, comme nous l’avons vu, mais aussi des astigmatismes très élevés, avec un succès total avec une opération astigmatisme et une récupération immédiate.

Nous utilisons des lasers Bausch&Lomb depuis plus de 17 ans et sommes habitués à traiter quotidiennement des astigmatismes de fortes valeurs, difficilement compensables en lunettes ou lentilles. Les patients traités sont impressionnés par l’efficacité et la rapidité de la procédure, eux qui n’ont été corrigés qu’approximativement pendant des années voient leur problème réglé en quelques secondes. Non seulement ils se passent de lentilles et de lunettes mais l’acuité visuelle augmente, souvent de plusieurs dixièmes !

matthieu-recugnat-web

Mathieu RECUGNAT
26 ans, Myope et astigmate. « 2 min d’intervention et c’était réglé. Aucune douleur, aucune gêne et plus de lunettes ! »

Louis Paoli

Louis PAOLI
23 ans, Myope et fort astigmate. « Je vois désormais avec précision, à la maison, au sport, en moto, c’est le pied ! »

Dominique Mire

Dominique MIRE
52 ans, Astigmate et hypermétrope. « Mon seul regret : ne pas l’avoir fait plus tôt ! »

Jacques Laffite

Jacques LAFFITE
72 ans. Pilote automobile comptant 6 victoires en Formule 1. Presbyte et Astigmate « Aujourd’hui tout est parfait, et ma vision est incroyable ! »